2016 :
LA VENTE DE LIP

L'Histoire LIP

La période SENSEMAT


Retour à la page ' Historique '

Jean-Claude SENSEMAT reprend les activités de la marque et fonde la société LIP France.
Jean-Claude Sensemat a su très rapidement redonner les couleurs du profit à la plus glorieuse marque horlogère Française en rachetant à la barre du Tribunal de Besançon, devant Cartier, du groupe Richemont, la marque LIP, si chère aux cœurs des Français.

La presse écrite nationale l’ensemble des médias ont immédiatement salué cette acquisition.
Jean-Claude Sensemat réédite les modèles historiques de LIP et notamment celle portée par le Général de Gaulle, ou la T18 que le Gouvernement Français a offerte à Winston Churchill.
Il fit réaliser la montre Napoléon.

En effet, en 1807 Emmanuel Lipmann, alors établi à Besançon, crée une montre à gousset avec remontoir à clé. Les habitants de Besançon l'offrirent à Napoléon Bonaparte lors du passage de l’Empereur dans leur ville.

Au niveau marketing, Jean-Claude Sensemat accepta que les montres LIP soient offertes par la presse, en prime pour un abonnement, notamment en premier lieu avec le Nouvel Observateur puis par la presque totalité de la presse Française.
Jean-Claude Sensemat rentrera dans l'histoire horlogère en offrant le modèle du Général de Gaulle à Bill Clinton pour la commémoration du cinquantième anniversaire du débarquement des alliés de la France.

Le Président Américain la portera et correspondra directement avec Jean-Claude Sensemat.
Bill Clinton en parlera lors d’interview notamment avec Newsweek.
Le modèle du Général fut aussi offert à Lee Teng Hui premier Président Chinois, élu démocratiquement à Taipei.

Ne voulant pas oublier le Continent Africain, Jean-Claude Sensemat la fit offrir à Matthieu Kerekou, alors Président du Bénin.
Dans le cadre d’une cérémonie privée, Jean-Claude Sensemat remit la montre Historique du Général à Jean-Pierre Raffarin, Ancien Premier Ministre Français ainsi qu’à son ami Jacques Cresson dont son épouse, Edith Cresson, Ancien Premier Ministre, la porte fidèlement.
Il renoua la collaboration avec Roger Tallon, célèbre designer du TGV et créateur historique de modèles pour LIP.

Pour le show business il créera des montres Johnny Hallyday, Highlander. Dans le domaine sportif Patrice Martin un des champions alors des plus titré du pays a été partenaire de la marque, une LIP a été offerte à Serge Blanco à Fleurance dans le Gers.

C’est en 1999 que les Amis de Jean MERMOZ ont remis à Jean-Claude SENSEMAT l’horloge du tableau de bord de l’avion de Jean MERMOZ. Celui-ci la fit décliner en montre bracelet.
En effet, dans les années 30, LIP accompagnait Jean MERMOZ dans son aventure aéropostale en équipant d'une horloge de bord son Laté 300 "Croix du Sud".

En hommage à la grande amitié qu’il avait nouée avec Fred LIP, il élaborera une collection haut de gamme, au nom de ce créateur de génie, avec lequel il entretenait une relation filiale.

C’est en 2002 que Jean-Claude SENSEMAT confie la licence de la marque  LIP à Jean-Luc BERNERD qu’il aidera à créer MGH (Manufacture Générale Horlogère) il assurera la distribution mondiale de la marque horlogère.

Jean-Claude Sensemat assure avec sa société française, Capitole & Cie, le suivi, le dépôt, les renouvellements de marques, modèles et de brevets de Lip. Il assure la surveillance anti-contrefaçon et les contrôles pour Lip à travers le monde.
Suivre Jean-Claude SENSEMAT :  http://www.Sensemat.com

 

Mentions légales - Tous nos liens - La boutique LIP.fr - ©2016 histoire-lip.com